Cours et séminaires 2018-2019

 

, par Ingrid Pichon

COURS D’INITIATION, RECOMMANDÉS AUX NORMALIENS DE PREMIÈRE ANNÉE

ARTS-IN-CINEDB3-S1 / ARTS-IN-CINEDB3-S2
• Ouvrir Godard. JLG, son temps, l’histoire - Antoine de Baecque S1- S2, 6 ECTS

Le 7 mars 1987, les Césars du cinéma français couronnent Jean-Luc Godard d’un « César d’honneur ». Jean-Pierre Elkabach accueille le cinéaste sur le plateau et fait parler « l’éternel marginal du cinéma », celui qu’il trouve « tout drôle de voir là, au milieu des professionnels du cinéma ». C’est la première fois qu’un César d’honneur est remis à un cinéaste vivant. « Vous savez, répond Godard, la marge c’est ce qui fait tenir les pages ensemble. Je remercie les professionnels de la profession d’avoir jeté à travers moi leur regard sur les amateurs d’ombres et de lumières, dont je fais partie. » Le nom de Godard, au-delà de ses nombreux films, est devenu partout dans le monde synonyme du cinéma lui-même, comme si le 7e art avait installé en son cœur ce regard de la marge que revendique depuis toujours le réalisateur d’A bout de souffle. Le rapport qu’entretient Godard avec son temps est centripète : c’est depuis la marge qu’il regarde vers le centre de notre histoire et de notre société. En construisant sa marginalité centrale par la forme, l’expérience cinématographique toujours recommencée. Godard est ainsi autant un moderne qu’un grand contemporain inquiet.
MERCREDI 10H30-12h30.
- 19 et 26 septembre : salle des Résistants
- les 3, 10, 17, 24 et 31 octobre : amphi Rataud
- du 7 novembre au 29 mai : salle 235A
- le 13 février salle Paul Langevin
- le 5 juin : salle 235B
VALIDATION : DOSSIER ECRIT

 

En complément – facultatif – sur l’un ou les deux semestres, les étudiants pourront suivre le cycle de ciné-club co-organisé avec Adèle Yon (ENS/DHTA). Lire ci-dessous.

ARTS-IN-CINEDB4-S1 / ARTS-IN-CINEDB4-S2
Ciné-Club : « Histoire permanente du cinéma » - Antoine de Baecque et Adèle Yon (ENS-DHTA) octobre 2017 - mai 2018, S1 - S2 - 1,5 ECTS par semestre
Cinéma « Le Luminor Hôtel-de-Ville », anciennement « Le Nouveau Latina » 20 rue du Temple – 75004 Paris.

8 SÉANCES ENVIRON. PROGRAMME DéTAILLé, DATES, HORAIRES ET INVITéS PRéCISéS SUR LE SITE EN SEPTEMBRE.
VALIDATION : DOSSIER CRITIQUE SUR UN DES FILMS PROJETéS. ENTRéE GRATUITE POUR LES ÉLÈVES ET ÉTUDIANTS INSCRITS ET QUI VALIDENT.

 

ARTS-IN-CINEPB1-S1
• Initiation à l’histoire et à l’esthétique du cinéma documentaire - Marie Pierre-Bouthier, S1, 6 ECTS

Ce cours se propose de balayer les différentes formes qu’a pu prendre le cinéma documentaire, en lien avec les progrès technologiques et les bouleversements socio-politiques du XXe siècle. Depuis les premières vues Lumière jusqu’aux perspectives ouvertes par la technologie vidéo et numérique, on s’intéressera aux cinémas ethnographique, militant, de propagande, « direct », ou encore autobiographique. A partir des deux branches principales que sont le cinéma d’« immersion dans le réel », et le cinéma « de montage » (typologie qu’on affinera séance après séance), ce cours entend sensibiliser à quelques traits transversaux à ce cinéma (la mise en scène, le montage, le rapport au réel et au personnage), à ses multiples lisières (le journalisme, la fiction, l’art vidéo), et aux quelques problèmes d’“éthique” documentaire que ces questions soulèvent.
MERCREDI 14H-16H, SALLE WEIL : Première séance : 26 septembre 2018.
VALIDATION : DOSSIER ECRIT

 

ARTS-IN-CINEZ1-S1
• Esthétique du film : Théorie et philosophie du cinéma - Françoise Zamour, S1, 6 ECTS

Destiné aux étudiants de tous niveaux, ce séminaire interactif et pluriel prendra la forme d’un atelier -lecture consacré aux grands textes qui ont déterminé l’esthétique et la philosophie du cinéma, d’Erwin Panofsky à Stanley Cavell. Chaque séance, animée par un groupe d’étudiants, permettra d’analyser précisément un article, un extrait d’ouvrage, ou un court volume, et donnera lieu à une discussion préparée par l’ensemble des participants.
LUNDI 15H-18H, SALLE WEIL.
Validation sous forme d’intervention au cours du séminaire.

 

ARTS-IN-CINEFZDB1-A
• Actualité du cinéma - Séminaire de tutorat - Antoine de Baecque, Marie Pierre-Bouthier, Françoise Zamour Annuel, 3 ECTS

Séminaire obligatoire pour les élèves et étudiants de l’École inscrits en cinéma. Rencontre mensuelle autour d’un film ou d’un livre récents. Séance présentée et animée par un étudiant, et qui doit être préparée par tous. Cette rencontre permettra également aux étudiants de présenter leurs travaux et leurs projets à leurs tuteurs et à leurs camarades.
UN MARDI PAR MOIS, DE 12H30 H A 15H, SALLE WEIL
PREMIERE SEANCE : le 16 octobre

ENSEIGNEMENTS PARTICULIEREMENT DESTINÉS AUX ETUDIANTS AVANCÉS : SEMINAIRES DE MASTERS NOTAMMENT, ET AU-DELA.

ARTS-MM-CINEDB5-A
• Désirs d’Asie - Antoine de Baecque, et Clélia Zernik (ENSBA) S1 + S2 (insécable), 6 ECTS pour l’année (validable dans la mineure Asie orientale)

Séminaire tournant entre trois écoles : ENS/ENSBA/La Fémis. Ce séminaire, lié à SACRe, est ouvert aux étudiants qui ne sont pas doctorants dans cette formation.

Depuis quelques décennies, le voyage en Asie prend la tournure d’un nouveau « Grand Tour » : le parcours en Asie, centré sur les mégalopoles de Tokyo, Hong Kong, Singapour, Séoul ou Shanghai, constitue un voyage initiatique, un nouveau territoire pour la connaissance et l’imaginaire. Intellectuels et artistes font ainsi constamment l’épreuve de ce déplacement, rejoignant ces terres éloignées, traditionnellement associées à la figure symbolique des « antipodes », de l’envers du monde. L’enjeu du séminaire ne sera pas tant d’approfondir nos connaissances de la culture asiatique, mais plutôt de comprendre l’origine de ce désir d’Asie ; non pas tenter de définir ce que l’Asie « est », mais bien plutôt ce que l’Asie « fait » aux intellectuels, aux artistes et aux cinéastes. Nous voudrions comprendre ce que le séjour en Asie opère comme déplacement, aussi bien dans la pensée que dans l’art cinématographique.
8 SEANCES, UN MARDI CHAQUE MOIS D’OCTOBRE A MAI, A 14h. (LIEUX ET DATES PRECISES à LA RENTREE)
PREMIERE SEANCE : MARDI 9 OCTOBRE AUX BEAUX-ARTS
VALIDATION : DEVOIR ECRIT

 

ARTS-AA-CINEDBMC-A
La Critique. Séminaire de l’Institut d’Etudes Critiques - Antoine de Baecque (ENS), Marc Cerisuelo (Paris Est),Hervé Joubert-Laurencin (Nanterre), Cécile Sorin (Paris 8) S1-S2 (insécable) 6 ECTS pour l’année

Ce séminaire interdisciplinaire s’interroge sur les divers modes de l’écriture et de l’intervention critique, en France et à l’étranger. A travers l’étude de certaines personnalités, certaines revues ou journaux, certains courants, on verra comment peut s’opérer de manière singulière et précise la transmission d’une expérience de la vision et de l’écriture critiques.
8 SEANCES, UN MERCREDI PAR MOIS, 18H-20H, INHA
VALIDATION : DEVOIR ECRIT

 

ARTS-IN-CINEPB2-S1
• Caméras politiques dans le monde arabe (des années 1950 à nos jours) - Marie Pierre-Bouthier S1, 6 ECTS

Les Printemps Arabes (2011) ont suscité un regain d’intérêt pour les caméras politisées dans le monde arabe. Pourtant, l’acte de « filmer politique » dans cette aire géographique n’a pas commencé avec les manifestations de la place Tahrir et de l’avenue Habib Bourguiba, même si les contraintes technologiques et politiques n’ont pas toujours été aussi favorables qu’en 2011. Ce séminaire se propose de parcourir les multiples dispositifs proposés par les cinéastes arabes pour « filmer politique » dans des contextes globalement militaires et/ou autoritaires. On s’intéressera ainsi au service cinéma du GPRA (Algérie) et à celui de l’OLP (Palestine), au cinéma amateur en Tunisie et au documentaire de création au Maroc, à quelques documentaires engagés de femmes libanaises, ou à la fiction politique en Syrie et en Egypte, pour terminer sur quelques propositions contemporaines voire postérieures aux Printemps Arabes. Chaque séance débutera par la projection d’un film ou de plusieurs documents audiovisuels rares, dont le geste cinéaste sera ensuite analysé précisément et replacé dans son contexte.
VENDREDI 10H-13H, SALLE DUSSANE (les 5 et 12 octobre) SALLE 235B (9, 16, 23 et 30 novembre ; et le 7 décembre 2018) SALLE PAUL LANGEVIN : le 14 décembre 2018
VALIDATION : DOSSIER
Ce séminaire est validable dans le cadre de la mineure du diplôme "Langues et cultures du monde arabe et musulman."


ARTS-IN-CINEPB3-A
• Atelier de traduction en anglais de l’œuvre écrite de Jean-Louis Comolli - Marie Pierre-Bouthier S1- S2 (insécable), mensuel, 3 ECTS

Jean-Louis Comolli (1941) fait ses premières armes de théoricien aux Cahiers du Cinéma (1960s-70s). Il réalise ensuite quelques fictions, avant d’aborder le documentaire à la fin des années 1980. Passionné de politique, il aime tout particulièrement filmer le travail (La vraie vie (dans les bureaux), 1993), les gestes créateurs (Naissance d’un hôpital, 1993 ; Le concerto de Mozart, 1997 ; L’affaire Sofri, 2001 ; Face aux fantômes, 2009), et la parole politique (Les deux marseillaises, 1968 ; Tous pour un, 1988 ; la série « Marseille » 1989-2012). Cette expérience de documentariste, et tout particulièrement la relation de complicité humaine fondamentale indispensable à l’émergence de toute parole documentaire, nourrit et oriente fortement sa réflexion sur le cinéma, en particulier sur les enjeux éthiques, politiques et techniques de l’image documentaire et de la relation filmeur / filmé / medium. Il existe une influence réciproque de sa pensée et de sa pratique qui rend particulièrement fine son analyse et précieux les concepts qu’il développe. Or, bien qu’ils tendent à devenir indispensables à la compréhension théorique du documentaire en France, ceux-ci ne sont toujours pas traduits en anglais. Cet atelier participatif mensuel se propose donc d’en initier la traduction. Les premières séances se focaliseront, extraits à l’appui, sur certains de ses concepts les plus essentiels, dont on recherchera collectivement une possible traduction. L’objectif étant à terme de lancer celle d’écrits significatifs comme Voir et pouvoir (Verdier, 2004), stimulant journal intellectuel, ou Cinéma, mode d’emploi (Verdier, 2015), une synthèse en forme d’abécédaire (co-écrite avec Vincent Sorrel). Spécialistes comme amateurs d’anglais et/ou de cinéma sont les bienvenus.
PREMIERE REUNION LE MERCREDI 3 OCTOBRE DE 12H à 14H EN SALLE WEIL - CALENDRIER A DETERMINER
VALIDATION : PARTICIPATION A L’ATELIER

 

ARTS-AA-CINEZ3-S1
• Séminaire d’analyse de films - Françoise Zamour S1, 6 ECTS

Ouvert aux étudiants désireux d’écrire sur le cinéma, cet atelier s’adresse plus particulièrement à ceux qui souhaitent, soit au cours de leur travail de recherche, soit en vue de la préparation d’une école de cinéma, disposer d’outils d’analyse précis, et exercer leur regard et leur plume sur des séquences choisies dans des cinémas de toutes époques et de nationalités diverses. Il se poursuivra par quelques séances sur table d’entrainement à l’analyse en temps limité.
VENDREDI 14H00–17H00, SALLE WEIL.
CALENDRIER PRECISE A LA RENTREE.
VALIDATION : DEUX ANALYSES ECRITES MINIMUM AU COURS DU SEMESTRE.

 

ARTS-MM-CINEFZVR1-A
• Raconter l’histoire : Syberberg, cinéaste « d’après la catastrophe » Françoise Zamour, Mandana Covindassamy, Verena Richter (LILA) S1-S2 (Insécable), 6 ECTS

Exploration de trois des films fleuves, œuvres d’art total, du cinéaste allemand : Ludwig, requiem pour un roi vierge, Hitler un film d’Allemagne et Parsifal. L’organisation reposera sur l’alternance entre conférences de chercheurs invités (sur la philosophie allemande, la musique de Wagner dans les films, le rapport à l’histoire, etc..) et séances d’analyse des films. 
MARDI 12H30 -14H30 SALLE WEIL
(Une séance par mois, les 2 octobre, 6 novembre, 4 décembre, 8 janvier, 5 février, 12 mars, 2 avril.)

 

ARTS-MM-CINEFZJL-S2
• Le classicisme hollywoodien : les stylistes d’Hollywood - Jean-Loup Bourget, Françoise Zamour S2, 6 ECTS

Ce séminaire propose de faire un pas de côté, un peu à l’écart de la politique des auteurs et des cinéastes qu’elle a consacrés. A travers quelques films de George Cukor, John M. Stahl, Gregory La Cava, Mitchell Leisen, Albert Lewin ou Rouben Mamoulian, voire de Vincente Minnelli et de Josef von Sternberg, on examinera le travail de ces réalisateurs, souvent qualifiés de "stylistes" ou de "maniéristes", qui ont conçu le cinéma avant tout comme un art visuel et plastique, plutôt que comme un divertissement ou un outil de propagande . La question du style, de sa définition, des formes qu’il emprunte dans les films des cinéastes cités, des liens entre le cinéma et les autres arts visuels (peinture, mais aussi théâtre), constituera le fil rouge de ce séminaire.
LES LUNDIS 15H-17H, SALLE WEIL
VALIDATION DOSSIER ECRIT OU TRAVAIL ORAL

 

ARTS-MM-THAFB4-S2
• Théâtre/Cinéma : Différences d’âges - Anne-Françoise Benhamou, Françoise Zamour S2, 6 ECTS

Comment se confrontent les générations sur les scènes et les écrans ? Depuis les débuts de la fiction occidentale, l’âge est une façon majeure de caractériser un personnage, et le face à face des générations un ressort tragique autant que comique. Parents et enfants, maîtres et élèves, tandems complices ou adversaires irréconciliables, conjoints désassortis ou amants transgressifs, la fiction tour à tour gomme ou accentue les différences d’âges, la mise en scène et la réalisation les dramatisent ou les magnifient, la distribution trouble ou confirme l’âge du personnage par celui de l’interprète. Ce séminaire se propose d’examiner toutes les formes de la différence d’âge, au théâtre et au cinéma. Comment affecte-t-elle le jeu des acteurs et de actrices ? la relation entre l’interprète et le personnage ? Que raconte cette problématique générationnelle de l’état du monde ? Pour examiner la question, on convoquera les œuvres de Tchekhov, Shakespeare, Desplechin, Moretti, Ceylan, Sautet, Honoré…
JEUDI 14 H -17 H, SALLE WEIL
VALIDATION PRESENTATION ORALE

ENSEIGNEMENTS ACCUEILLIS
Susceptibles d’être validés pour le diplôme de l’ENS

 ARTS-MM-CINEDFFT-S2
• Genèses cinématographiques - Daniel Ferrer (ITEM) et François Thomas (Sorbonne Nouvelle) S2, 6 ECTS

Depuis 2004, ce séminaire explore les processus de genèse cinématographique tels qu’on peut les reconstituer à partir des traces écrites (scénarios, contrats, plans de travail, rapports de scripte…), filmées (rushes, copies de travail…), peintes, dessinées, photographiques, sonores ou autres. Il s’agit d’appliquer au film les principes de la critique génétique et d’examiner dans quelle mesure ses méthodes peuvent être transposées ou doivent être renouvelées pour s’appliquer aux matériaux complexes et divers de la création cinématographique. Les interventions d’enseignants confirmés aterneront avec celles de jeunes chercheurs.
Les mercredis, de 15h à 19h (2h de projection suivies de 2h de conférence) SALLE PAUL LANGEVIN (29, rue d’Ulm)

- 6 février : Daniel Ferrer et François Thomas (Genèses cinématographiques, seizième année)
- 13 février : Catherine Roudé (Slon, Iskra : comment produire un film militant dans l’après-1968)
- 20 février : Marie Pierre-Bouthier (comment réaliser un documentaire résistant dans le Maroc des années 60 et 70)
- 27 mars : Anouk Phéline (les photographies de repérages d’Alain Resnais)
- 3 avril : Morgan Lefeuvre (deux films « italiens » de René Clément, Au-delà des grilles et Quelle joie de vivre !)
- 10 avril : Françoise Zamour (La Chair de l’orchidée de Patrice Chéreau)
- 17 avril : Pierre Berthomieu (Duel au soleil, une production Selznick)

 

SEMINAIRES SIGNALÉS

ARTS-MM-CINEAAAS2-S2
• Machine Vision : Images, Pouvoirs, Algorithmes - Antonio Somaini (Paris 3/LIRA), Ada Ackerman (CNRS/THALIM), ALICE LEROY (PARIS EST, UPEM) S2 6 ECTS

Dans la continuité du séminaire « Humain/ Non-Humain », le séminaire de cette année « Machine vision : images, pouvoirs, algorithmes » se propose d’explorer la manière dont artistes et cinéastes onto abordé ces dernières années toute une nouvelle génération d’images et de formes de vision dont les conditions de possibilité sont essentiellement d’ordre technique et machinique. Il s’agira de prendre en considération soit des nouvelles typologies d’images qui introduisent un regard non-humain (drones, caméras thermiques, nouvelles caméras de surveillance, nouvelles formes d’animation en 3D), soit des images produites par et pour des machines (des images opératoires, comme les qualifiait le cinéaste Harun Farocki), soit encore des images produites, vues et partagées par des humains, mais dont la vie se déroule pour la plupart du temps dans l’espace invisible des réseaux qui régissent le flux et le traitement des données que nous introduisons chaque jour dans internet. De ces nouvelles images et de ces nouvelles formes de vision machinique on analysera les modalités de production, de circulation et de réception, aussi bien que les effets sur le plan du contrôle, de la surveillance, du traitement de données et de la création de réseaux. Chaque séance s’articulera autour de projections et d’interventions d’artistes et de cinéastes comme de théoriciens de l’art, du cinéma, des médias et de la culture visuelle.
LE SEMINAIRE A LIEU AU BAL.
La séance introductive aura lieu le 17 octobre de 14H30 à 17H00 en salle Théodule Ribot.
VALIDATION : PARTICIPATION PLUS DOSSIER.

 

ARTS-MM-HAECAL2-A
• Histoire du cinéma documentaire - Stéphane Breton et Alice Leroy, S2, 6 ECTS

Le séminaire portera sur les écritures hybrides du documentaire contemporain, en s’attachant plus particulièrement à interroger les nouvelles formes documentaires produites à la charnière des mondes de l’art et des sciences humaines. À partir des travaux d’anthropologues et de cinéastes, nous tenterons d’éprouver les territoires communs du voir et du savoir dans le champ des images.

INHA, Salle Vasari.
Mardi de 14h00 à 17h00, les 2, 9, 16 avril, 14, 21, 28 mai, et 4, 11 juin 2019