Département Enseignants Enseignements Recherches Colloques Elèves
> Enseignants > Professeurs invités > Archives > 2009-2010 > Mars 2010 : Maria Grazia MESSINA, univ. de Florence, professeur invitée à(...)

Mars 2010 : Maria Grazia MESSINA, univ. de Florence, professeur invitée àl’ENS

 Madame Maria Grazia Messina, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université de Florence (Département d’histoires des arts et du spectacle), est invitée à l’ENS pour le mois de mars 2010.
Madame Messina est spécialiste de peinture et d’architecture modernistes et avant-gardistes des XIXe et XXe siècles. Elle a publié divers ouvrages et articles sur le mouvement Art Nouveau et la colonie d’artistes de Darmstadt, sur les cubistes « orthodoxes » et « hérétiques » à Paris dans les années 1910, comme sur les rapports des avant-gardes avec ce qu’on appelait naguère le « primitivisme » (les arts premiers). Elle a publié récemment les ouvrages suivants : Sironi. Ritratti di famiglia, Bollati Boringhieri, Torino 1996 et Gauguin.Un
esotismo controverso,
Firenze University Press, Firenze 2006. Sa bibliographie est disponible sur http://www.disas.unifi.it/CMpro-v-p-107.html.


Maria Grazia Messina organise cette année la VIIIe session de l’Ecole internationale de printemps en Histoire de l’art, dans le cadre du Réseau
international de formation en histoire de l’art, dont fait partie l’Ecole normale supérieure. L’EIDP portera cette année sur « Le portrait » (http://www.proartibus.net) et se tiendra à Florence du 31 mai au 5 juin 2010. Au sein de l’Ens, Pascale Ratovonony, Claire Gheerardyn, anciennes élèves, et Fabien Lacouture, EADP en dernière année, ont été retenus cette année pour présenter leurs travaux à cette Ecole.

Madame Messina donnera plusieurs conférences à Paris, toutes en français :

 

- Le lundi 8 mars 2010 à l’ENS, en salle des Actes (45 rue d’Ulm,
escalier A, 1er étage), son intervention inaugurera le cours
semestriel consacré à la mort des avant-gardes au XXe siècle : "Dada à
New York dans les années ’50 : un passe-partout pour un
entrecroisement d’expériences".


Dans les années 1950, l’expérience dadaïste new-yorkaise des années 1915-1917, qui semblait oubliée, est mise en valeur par les artistes américains, comme en témoigne la publication par Robert Motherwell d’une anthologie intitulée The Dada Painters and Poets (1951). Dans un contexte où l’art américain semble prendre son indépendance vis à vis du modernisme parisien, la jeune génération tire parti de l’histoire de la génération de Duchamp pour mieux s’opposer à l’expressionnisme abstrait triomphant. Maria Grazia Messina nous propose d’interroger le sens du développement d’une nouvelle avant-garde, qui en enterre une autre, à travers les rencontres entre Robert Rauschenberg, venu en
Europe en 1952, et Jean Dubuffet ou Alberto Burri, présents à New York à la même époque. Ce qu’on a appelé plus tard le "néo-dadaisme" reprenait-il la tradition avant-gardiste du début du XXe siècle, ou marquait-il la fin d’un modèle ?


- Le Pr. Messina prononcera une conférence sur le thème : "Mario Sironi portraitiste, réflèxions autour le portrait du futurisme au retour à l’ordre", dans le cadre de la préparation à l’Ecole internationale de Printemps en Histoire de l’art sur "Le Portrait" , le mardi 16 mars à 18 heures, à l’INHA (2 rue Vivienne, Paris 75 002).

- Enfin elle interviendra au séminaire "Comprendre, mesurer, cartographier l’internationalisation artistique, 19e-20e siècles" le jeudi 18 mars de 13H à 15H à l’ENS, précisions sur http://www.dhta.ens.fr/Comprendre-mesurer-representer-l.html.
 

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS