Département Enseignants Enseignements Recherches Colloques Elèves
> Enseignements > Histoire de l’art > Cours et séminaires 2017-2018

Cours et séminaires 2017-2018

Sauf exception précisée, tous les enseignements sont accessibles aux élèves et étudiants de tous niveaux. Sont présentés d’abord ceux qui sont les plus accessibles aux étudiants et élèves sans grande expertise, et notamment à ceux de première année ; puis les enseignements destinés en principe aux élèves et étudiants plus avancés (niveau master), voire très avancés (enseignements techniques de musique ; séminaire doctoral SACRe). Viennent enfin les enseignements proposés par des professeurs associés au département en partenariat avec d’autres institutions.

Attention : certains enseignements sont pluridisciplinaires – consultez les pages des différentes disciplines pour être certains de trouver votre bonheur.

Cours d’initiation, particulièrement recommandés
aux élèves et étudiants de première année

Cours d’introduction à l’histoire de l’art contemporain : Art et civilisation du pétrole depuis 1945
Béatrice Joyeux-Prunel
S1 (hebdomadaire), 6 ECTS
Code GPS : ARTS-IN-HAJP7-S1

Ce cours propose une relecture transversale de l’histoire des modernités artistiques depuis 1945, sous l’angle pétrolier. L’art, moderne plus encore qu’ancien, n’a pas échappé aux logiques d’une économie mondiale de prédation dont la géopolitique du pétrole est devenue la matrice principale depuis les années 1920. Derrière la partie la moins invisible des collections financées par des capitaux pétroliers, on découvrira aussi une géopolitique dont l’art a été victime ou complice, de l’implication du MoMA, gouverné par la dynastie Rockefeller, dans l’assagissement par muséalisation de mouvements anti-impérialistes mexicains dans l’entre-deux guerres, à la conquête par les monarchies du Golfe des pages culturelles des journaux occidentaux dans les années 2000. Il s’agit surtout cette année d’observer comment les artistes, et leurs œuvres surtout, modernes et contemporaines, pensent une civilisation où la mobilité, les matériaux, les circulations d’argent et la géopolitique mondiale sont inféodés à une seule matière première.

MARDI 11H15-13H15, SALLE DES ACTES.
PREMIÈRE SÉANCE : 19 SEPTEMBRE 2017
VALIDATION PAR DOSSIER ÉCRIT : Commentaire d’une oeuvre "pétrolière" au choix.


Cours méthodique d’histoire de l’art et/ou préparation INP
Béatrice Joyeux-Prunel et Nadeije Laneyrie-Dagen, avec la participation de Charlotte Guichard
S1 et/ou S2 (hebdomadaire), 6 ECTS par semestre
Code GPS : ARTS-IN-HALD4-S1 / ARTS-IN-HAJP2-S2

Limité à 25 personnes, avec un suivi assidu exigé pour un cours très « prenant », cet enseignement s’adresse à des élèves et étudiants qui veulent bénéficier d’un enseignement d’histoire de l’art (Occident) méthodique et structuré chronologiquement, dans une perspective personnelle ou dans celle de la préparation au concours de l’INP (Institut national du Patrimoine). Le cours étant suivi quelquefois deux ans de suite par les élèves, nous choisirons en 2017-2018 de commencer à la fin du Moyen-Age (Trecento) et nous ferons alterner, au moins au semestre 1, des séances de présentation d’un mouvement / d’un artiste, et d’autres construites autour de mots et concepts clés de la compréhension des œuvres, qui permettront une exploration diachronique. Attention, le cours est sur inscription motivée : écrire aux deux enseignantes en charge.

JEUDI 10H00-12H30, SALLE WEIL.
PREMIÈRE SÉANCE : 21 SEPTEMBRE 2017 (S1), 25 JANVIER 2018 (S2)
Ce cours étant lié à un enseignement de concours, il est susceptible de continuer sous des formes spécifiques et facultatives (visites) en janvier et durant les semaines d’interruption de cours (fin octobre et mi-février).
Validation par travail écrit sur table. Assiduité indispensable.



Aging and Arts
Nadeije Laneyrie-Dagen
S1 (hebdomadaire), 6 ECTS
Code GPS : ARTS-IN-HALD5-S1

La sociologie des « études d’âge » est peu développée en France. Elle est moins encore pratiquée en rapport avec l’histoire de l’art. Il s’agit dans ce cours, précisément, de mettre en rapport la « question de l’âge » et l’histoire de l’art ou plutôt, les études visuelles (visual studies). Qu’est-ce que l’art fait à la création ? Comment le grand âge modifie-t-il (s’il modifie) le rapport de l’artiste à son œuvre ? Peut-on définir un « style tardif » ou bien la définition d’un tel style est-elle le fait d’une reconstitution a posteriori, par des historiens qui savent la date et les conditions de la mort d’un artiste ? La question de l’âge influence aussi le regard du public, des professionnels de l’exposition et du marché. Comment a-t-on évalué et comment évalue-t-on aujourd’hui l’œuvre tardive d’un artiste ? Le prix des œuvres augmente-t-il, baisse-t-il, les occasions d’être montré varient-elles, selon l’âge de cet artiste ? Ceci a-t-il des répercussions sur la façon dont est montré, apprécié, l’œuvre d’artistes d’autres générations ? Autant de questions que nous allons nous poser, depuis la Renaissance, c’est-à-dire l’invention historique du concept d’artiste, jusqu’aux temps actuels. Ce cours est lié à un colloque qui se tiendra en plusieurs temps et lieux, au cours de l’hiver et du printemps 2017-2018. Le lundi 13 novembre, la partie parisienne de l’événement se tiendra à l’ENS (salle Dussane) et l’on attend des étudiants qu’ils y assistent.

MARDI DE 9 H À 11 H, SALLE DES ACTES.
PREMIÈRE SÉANCE : 19 SEPTEMBRE 2017.
VALIDATION : FICHE DE LECTURE OU ÉTUDE DE CAS, ÉCRITE, À REMETTRE AVANT LE RETOUR DES CONGÉS DE NOËL.

Séminaire de tutorat
Nadeije Laneyrie-Dagen et Béatrice Joyeux-Prunel
Annuel, 6 ECTS
Code GPS : ARTS-IN-HALDJP1-A

Destiné aux élèves et étudiants en Histoire de l’art, sous le tutorat de Béatrice Joyeux-Prunel et Nadeije Laneyrie-Dagen. Rencontre mensuelle autour d’un programme de lectures et – alternativement - de visites d’expositions. Les séances sont interactives, en forme de discussion entre les étudiants, et il est impératif qu’elles soient préparées par tous (lecture ou visite). Avec une attention particulière portée à l’actualité des publications et des expositions, des mises au point sur les aspects professionnels de la vie de musées, ces séances sont aussi un moyen de préparer méthodiquement ceux qui le souhaitent au concours de l’INP (Institut national du Patrimoine).

LES 1ER ET 3E MARDIS DU MOIS, 13H-15H, SALLE WEIL (À CONFIRMER) PREMIÈRE SÉANCE : 3 OCTOBRE 2017 VALIDATION : PRÉSENCE ACTIVE ET EXPOSÉS

Enseignements particulièrement destinés aux étudiants avancés :
séminaires de masters notamment, et au-delà

Séminaire Artlas 2017-2018 : Biennales et mondialisation artistique
Béatrice Joyeux-Prunel
S1 et S2 (insécable), 6 ECTS
Code GPS : ARTS-MM-HAJP3-A

ARTL@S (www.artlas.ens.fr) est un projet d’histoire transnationale des arts, qui met à disposition des chercheurs une base numérique de catalogues d’expositions partout dans le monde aux XIXe et XXe siècles. Le séminaire est un lieu de formation à l’étude des sources, aux approches numériques géographiques et quantitatives, et aux problématiques de l’histoire mondiale et transnationale. L’équipe travaillera en 2017-2018 sur la mondialisation dans le cadre des biennales (Venise, fondée en 1895, São Paulo (1951), Madrid, Cuba, et Barcelone (1951-1955), Tokyo (1952), la documenta (1955) ; les biennales « non alignées » d’Alexandrie et Lubljana (1955), Mexico (1958 et 1960), les biennales de Paris (1959), Varsovie (1966), Medellín (1968), jusqu’à Istambul (1987), Sharjah (1993) et Shanghai (1996). Les séances de travail (ARTL@S’Lab) alterneront avec l’invitation de spécialistes qui nous aident à mieux comprendre l’état actuel de la recherche sur la mondialisation artistique à l’époque contemporaine. Le séminaire est un lieu de rencontres internationales, en partenariat avec plusieurs équipes étrangères (Purdue University, USA, université de São Paulo, Brésil, projet Mode(S) de l’université de Barcelone, le Virtual Asian American Art Museum Project de NYU), ainsi qu’avec des collections patrimoniales (Fondation Giacometti) et des fondations de biennales.

LE JEUDI DE 13H30 - 15H30, SALLE DE L’INSTITUT D’HISTOIRE MODERNE ET CONTEMPORAINE (45 RUE D’ULM, ESCALIER D, 3E ÉTAGE).
3 FOIS PAR MOIS, VOIR LE PROGRAMME COMPLET SUR LE SITE DE ARTL@S. PREMIÈRE SÉANCE : 28 SEPTEMBRE 2017 PUIS LES 12 ET 26 OCTOBRE, 9 ET 23 NOVEMBRE, 7 ET 21 DÉCEMBRE ; 11 ET 25 JANVIER 2018, 8 FÉVRIER, 8 ET 22 MARS, 5 ET 12 AVRIL ; 3, 17 ET 31 MAI. VALIDATION : ASSIDUITÉ REQUISE ET CONTRIBUTION CONCRÈTE AUX TRAVAUX DU GROUPE, EN LIEN AVEC LES SUJETS DE RECHERCHE DE L’ÉTUDIANT.

PostDigital : arts et sciences face à la culture numérique – Imagination artificielle
Béatrice Joyeux-Prunel
S1-S2 (insécable) Mensuel, 6 ECTS.
Séminaire tournant entre l’ENS, l’Ensba et l’EHESS.
Code GPS : ARTS-MM-HAJP6-A

PostDigital invite les chercheurs, jeunes ou plus experts, en sciences humaines ou en sciences « dures », à s’interroger en compagnie d’artistes et de praticiens du numérique sur ce que le digital fait à l’époque contemporaine. Après une année sur la question du temps, une autre sur l’intelligence artificielle, l’année 2017-2018 portera sur « l’imagination artificielle ». Le séminaire alterne entre conférences (mensuelles), ateliers de pratique et de discussion (plus restreints), visites d’ateliers et d’expositions, organisation d’expositions (« A Rebours à la bibliothèque des Lettres, juin 2017). Le projet se déploiera pour 2017-2019 à l’aide de l’artiste Grégory Chatonsky, postdoc financé par le Fonds national de Recherche du Québec et accueilli par l’équipe, et du jeune curateur et entrepreneur Alexandre Cadain, ancien de l’ENS. Site : www.postdigital.ens.fr

MENSUEL, DERNIER LUNDI DU MOIS, 14H-16H,. SALLE DUSSANE (À CONFIRMER) PREMIÈRE SÉANCE : 25 SEPTEMBRE 2017 PUIS 23 OCTOBRE, 27 NOVEMBRE, 18 DÉCEMBRE ; 29 JANVIER, 19 FEVRIER, 26 MARS, 16 AVRIL, 28 MAI 2018 VALIDATION : PAR DOSSIER EN LIEN AVEC LES INTÉRÊTS DE L’ÉTUDIANT

Groupe de travail « Séance ++ » : préparation au concours de l’Institut national du Patrimoine
Béatrice Joyeux-Prunel et Nadeije Laneyrie-Dagen, avec la collaboration de Charlotte Guichard (IHMC)
S1 et S2, 6 ECTS par semestre
Code GPS : ARTS-MM-HAND5-S1 / ARTS-MM-HAJP4-S2

Ce cours – plutôt un atelier participatif qu’un cours à proprement parler – est destiné à un très petit groupe (5-6 personnes) d’élèves, ou anciens élèves, diplômants ou anciens diplômants, ou encore étudiants extérieurs (ces derniers, recrutés après demande par courriel adressée avant le 25 septembre à beatrice.joyeux-prunel@ens.fr). Ces étudiants sont déterminés à présenter le concours de l’INP en histoire de l’art, en 2017 ou en 2018. Sauf exception, ils suivent le « cours méthodique » (voir enseignements destinés en particulier aux élèves de première année) qui balaie l’histoire de l’art occidental des origines à nos jours et prépare à la dissertation générale. Dans la « Séance ++ » sont abordés, à partir des exposés des étudiants, des points monographiques concernant l’histoire de l’art, l’historiographie de la discipline et, surtout, des questions professionnelles tenant à la vie des musées. La « Séance ++ » prépare à la dissertation générale et à l’épreuve orale. Elle s’accompagne d’un tutorat avec devoirs sur table et oraux blancs, en particulier à l’automne, où certains étudiants, après l’écrit de l’INP, se préparent aux épreuves orales.
L’engagement et l’assiduité (sauf stage à l’étranger) sont indispensables. Inscription préalable auprès de Mme Laneyrie-Dagen (nadeije.laneyrie-dagen@ens.fr>

(DATES, PÉRIODICITÉS ET HORAIRES AMÉNAGEABLES, SELON LA CONVENANCE MAJORITAIRE DES ÉLÈVES).
S1 (JUSQU’EN FÉVRIER) : LE JEUDI PAR QUINZAINE, 17H00 –19H00
S2 : LE MARDI MATIN PAR QUINZAINE, 10H30-12H30
PREMIÈRE SÉANCE : 6 OCTOBRE À PARTIR DE 16H30 EN SALLE WEIL.
CE COURS ÉTANT LIÉ À UN ENSEIGNEMENT DE CONCOURS, IL NE S’INTERROMPT PAS AU MOIS DE JANVIER.
VALIDATION : ASSIDUITÉ ET PARTICIPATION TRÈS ACTIVE (EXPOSÉS, ORAUX BLANCS, DEVOIRS… )

Couvertes–découvertes : ce que montrer veut dire (année 3). Qu’accroche-t-on où ?
Nadeije Laneyrie-Dagen
S2, hebdomadaire, 6 ECTS
Code GPS : ARTS-MM-HALD1-S2

Nous poursuivrons pour la troisième année la réflexion engagée sur les régimes de visibilité de l’œuvre d’art. Il ne s’agira plus seulement des œuvres cependant, de leur configuration (tableaux à panneaux mobiles, peintures à secrets, œuvres masquées par des rideaux… ) mais plutôt des lieux et conditions de leur exposition. Comment, où, à la Renaissance, accrochait-on les tableaux ? Que disposait-on dans la chambre, lieu de l’intimité notamment nuptiale, qu’on n’eût pas montré dans des pièces publiques ? Quel type d’œuvres les princes notamment pouvaient-ils posséder, dont l’exhibition aurait impensable, et réprimée, hors des quartiers aristocratiques ? Cette étude nous mènera des palais privés aux premiers musées publics : comment, au XVIIIe siècle, les pièces antiques – c’est-à-dire des nus – ont-ils pu être montrés publiquement, dans la Rome vaticane c’est-à-dire ecclésiastiques ? Dans quelles conditions a-t-on inventé les « musées secrets » (Naples – mais non seulement) et les « enfers » (ainsi de la Bibliothèque nationale) et comment leur destin a-t-il fluctué ? Si l’histoire des expositions et celle du musée ne sont pas littéralement notre objet, il est possible néanmoins que nous ayons à nous intéresser au cours de cette étude, à des questions de scénographie, de censure, et à des « scandales » vrais ou présumés, qui ont eu dans les années récentes des suites judiciaires.

MARDI 10H00-12 H00, SALLE DES ACTES
PREMIÈRES SÉANCES : 30 JANVIER 2018(HEBDOMADAIRE)
VALIDATION PAR DEVOIR ÉCRIT.

École de printemps en histoire de l’art : « Art et politique »

Coordination : Béatrice Joyeux-Prunel, en lien avec Charlotte Guichard (IHMC/ ENS), Nadeije Laneyrie-Dagen, Michela Passini (IHMC/ENS)
S2, 18 -22 juin 2018, UNIVERSITÉ PARIS-OUEST NANTERRE, 6 ECTS
Code GPS : ARTS-MM-HAJP5-S2

(Attention : participation sur sélection étroite : un à trois étudiants)

L’école internationale de printemps d’histoire de l’art est une manifestation unissant des institutions universitaires de plusieurs pays (Allemagne, Canada, États-Unis, Grande-Bretagne, Italie, Japon ; et, pour la France, l’université de Paris-Ouest Nanterre et l’ENS). Elle est organisée chaque année pour les étudiants de master, les doctorants et post-doctorants des universités membres du Réseau internationale pour la formation à la recherche en histoire de l’art. La 16ème « école de printemps » aura lieu cette année à Nanterre, dans le cadre des 50 ans de mai 68, sur le thème « Art et politique » entre le 18 et le 22 juin 2018. Un appel à communication sera lancé en novembre ou décembre 2017. Contact : béatrice.joyeux-prunel@ens.fr VALIDATION : SÉLECTION PAR LE JURY INTERNATIONAL, ET INTERVENTION

Séminaire SACRe (Sciences Arts Création Recherche)

Nadeije Laneyrie-Dagen, en collaboration avec les enseignants des Écoles d’art
S1 et S2 (séminaire insécable, par quinzaine sur l’année), non validable
Code GPS : ARTS-MM-HALD2-A

Ce séminaire est réservé aux doctorants artistes ou théoriciens de SACRe (ED 540) et il « tourne » sur 6 institutions.
Voir la rubrique SACRe sur le site du DHTA ou sur celui de PSL. LE VENDREDI, JOURNÉE ENTIÈRE OU APRÈS-MIDI SELON CALENDRIER, DEUX FOIS PAR MOIS EN MOYENNE D’OCTOBRE À JUIN (PROGRAMME ET LIEUX PRÉCISÉS À LA RENTRÉE)

Enseignements accueillis
(professeurs associés)

TIGRE : L’illustration en questions
Evanghelia Stead
S1, 6 ECTS
Code GPS : ARTS-MM-HAES-S1

L’illustration, au sens technique d’image rattachée à un texte qu’elle est censée éclairer ou expliquer, est un terme moderne : il entre dans le vocabulaire spécialisé de l’histoire de l’art et de la critique au tout début du XIXe siècle en Angleterre. De là, son usage se répand dans les différentes langues européennes selon une chronologie diversifiée suivant le pays et l’aire linguistique. Il est loin d’avoir partout la même valeur et d’être uniformément admis selon un emploi étendu. À l’heure actuelle en revanche son usage s’est installé durablement dans le vocabulaire critique, au point même qu’on qualifie par commodité d’ « illustrations » des images qui ne le sont pas ou qui refusent explicitement de l’être. Le douzième séminaire du TIGRE (Texte et Image, Groupe de Recherche à l’Ecole) abordera donc l’illustration en questions : on reviendra à la naissance du terme, à son expansion, aux résistances qu’il rencontre, on réfléchira aux raisons qui ont fini par l’imposer, et aux problèmes que son usage étendu et non problématisé peut engendrer dans la lecture complexe des imprimés (livres, revues, estampes, reproductions etc.) considérés dans ce séminaire comme des objets culturels. Contact : evanghelia.stead@uvsq.fr

HUIT VENDREDIS 16H-19H, salle des Résistants, 45, rue d’Ulm, 75005 Paris (sauf indication contraire) - PREMIÈRE SÉANCE : 6 OCTOBRE 2017 VALIDATION : ASSIDUITÉ REQUISE, un compte rendu de séance et une analyse en relation avec le sujet de recherche de l’étudiant. Peut être validé au titre du premier ou du second semestre ou être suivi comme séminaire libre.

vendredi 6 octobre 2017, 16h-19h00 (Résistants) : Ouverture du séminaire. Evanghélia Stead (UVSQ, IUF) : L’illustration en questions. Présentation du programme. Approches et tendances actuelles

vendredi 20 octobre 2017, 16h-19h00 (Résistants) : L’image dans la culture de l’imprimé en Angleterre Brian MAIDMENT (Liverpool John Moores University) : Illustration before ’Illustration’ – the image in print culture, 1820-1840

vendredi 10 novembre 2017, 16h-19h00 (Résistants) : Concepts, termes techniques et points de méthode autour d’une notion en France Philippe KAENEL (Université de Lausanne) et Hélène VÉDRINE (Université Paris-Sorbonne) : Autour de l’édition du Dictionnaire encyclopédique du livre illustré (XIXe-XXIe siècles) aux éditions Garnier

vendredi 24 novembre 2017, 16h-19h00 (Résistants) : Alice et Faust à l’épreuve de l’image Déborah LÉVY-BERTHERAT (ENS) : La chute d’Alice selon quelques illustrateurs contemporains Evanghélia STEAD (UVSQ, IUF) : Usages et abus du terme “illustration” à propos de Faust : le cas d’Alexander Tille

vendredi 1er décembre 2017, 16h-19h00 (salle de Conférence, 46, rue d’Ulm) : Régimes de l’image dans la presse britannique illustrée, 1860-1890 Tom GRETTON (University College London) : Illustrations and autonomous pictures in magazines of the Illustrated London News genre in London, c.1860- c.1890 : parasitism and symbiosis

vendredi 15 décembre 2017 (Résistants), 16h-19h00 : L’image face aux contes Ute HEIDMANN (Université de Lausanne) : “Dynamique icono-textuelle” ou “illustration” ? Perrault (1695 et 1697) et l’édition de Hetzel (1862 et 1867)

vendredi 12 janvier 2018, 16h-19h00 (Résistants) : L’image et la satire Laurent BIHL (Université Paris I) et Julien SCHUH (Université Paris X, IUF) : L’illustration satirique existe-t-elle ?

vendredi 26 janvier 2018, 16h-19h00 (Résistants) : Images du rêve et de la nuit Jean-Nicolas ILLOUZ (Université Paris VIII) : “le plumage du rêve et de la Nuit” : Mallarmé et Redon, “alliés d’art”

_ _

Dans l’atelier. Matières, formes et savoirs du travail artistique
Charlotte Guichard (ENS-IHMC) et Etienne Anheim (EHESS)
S1 et S2 (insécable). 6 ECTS pour l’année
Code GPS : ARTS-MM-HACGAL-A

L’atelier est le lieu par excellence du travail artistique. Il est à la fois un espace matériel, une unité de vie et un creuset des formes. Pourtant, il reste souvent un monde en soi aux yeux de la tradition historiographique, c’est-à-dire une unité close sur elle-même, qui recèle le secret du travail artistique en même temps qu’il le dissimule. Pour sa deuxième année, le séminaire propose d’ouvrir l’atelier, afin d’en décrire le fonctionnement et les transformations dans la longue durée. Comment comprendre l’omniprésence des pratiques collectives dans l’atelier au moment même où se singularisent la figure de l’artiste et la valeur de l’art ? Comment articuler savoirs des formes, expérimentations techniques et artistiques dans l’atelier ? En confrontant l’histoire de l’art aux autres sciences sociales et à l’expertise des sciences de la conservation et de la restauration, on interrogera les formes du travail collectif, la construction de la valeur, l’élaboration et la transmission de savoirs et de savoir-faire dans les pratiques artistiques. L’atelier sera ainsi le terrain d’expérimentation pour une archéologie matérielle, visuelle et intellectuelle de l’art. Le séminaire proposera des études de cas, menées à partir de travaux en cours, qui seront mises en perspective tout au long d’une enquête historiographique sur la notion d’atelier et les conditions de l’innovation, entre arts et savoirs, dans l’Europe médiévale et moderne.

VENDREDI 10H-12H, SALLE DE SÉMINAIRE DE L’IHMC (ESCALIER D, 3E ÉTAGE)

Contacts : charlotte.guichard@ens.fr ; etienne.anheim@ehess.fr

10 novembre 2017 : Introduction. « Atelier, histoire de l’art, sciences sociales ».

24 novembre 2017 : Etienne Anheim, EHESS, « L’organisation des peintres en métier urbain à Sienne au XIVe siècle ».

1er décembre : Charlotte Guichard, CNRS/ENS, « ‘Drouais’ ou les derniers avatars d’un atelier dynastique »

15 décembre 2017 : Manon Castelle, Université Versailles Saint-Quentin/C2RMF, « Les techniques de fabrication de la statuaire en bronze en France entre 1540 et 1660 : entre traditions techniques et pratiques d’atelier »

12 janvier 2018 : Sarah Grandin, Harvard University, « Que tout se proportionne à la Grandeur du Maître » : l’échelle dans les ateliers et chantiers de Louis XIV.

26 janvier 2018 : Ariane James-Sarazin, INHA, « Hyacinthe Rigaud et Cie au prisme de ses livres de comptes »

2 février 2018 : Marine Schutz, Aix-Marseille Université/Université Rennes 2, « Amateurisme et sous-traitance. Formes graphiques du travail dans l’œuvre d’Andy Warhol (1956-1972) »

9 février 2018 : David Prot, Atelier David Prot, « L’atelier du restaurateur, lieu de rencontre de différents acteurs du patrimoine »

9 mars 2018 : Hannah Williams, Queen Mary University of London, « Mapping ». Les ateliers d’artistes à Paris : la géographie culturelle du monde de l’art au XVIIIe siècle. »

23 mars 2018 : Etienne Anheim, EHESS, « Le livre de l’art de Cennino Cennini (v. 1400) ».

6 avril 2018 : Laurence de Viguerie, CNRS, « Dans l’atelier. Recettes et propriétés de la matière picturale ».

4 mai 2018 : Charlotte Guichard, CNRS/ENS, « Révolutions dans la palette : la couleur des peintres dans le Paris des Lumières ».

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS