Département Enseignants Enseignements Recherches Colloques Elèves
> Enseignants > Professeurs invités > 2015-2016 > Janvier 2016 : Ana Paula Cavalcanti Simioni, Pr. invitée, Pr. de sociologie (...)

Un mois sur la construction étrangère des modernités artistique au Brésil.

Ana Paula Cavalcanti Simioni est l’invitée du Département d’Histoire et théorie des arts de l’ENS pour le mois de janvier 2016. A l’Institut d´Études brésiliennes de l’université de São Paulo, elle enseigne la sociologie de l’art et des femmes artistes au Brésil aux 19e-20e siècles. Elle est partenaire du projet ARTL@S à l’ENS, d’histoire transnationale des arts, dans la perspective d’un élargissement de la base mondiale de catalogues d’expositions au Brésil de la période 1810-1950, et d’une étude collective des frontières qui empêchent les circulations artistiques depuis le 19e siècle, et de leur évolution.

La présence de Mme Simioni à l’ENS s’inscrit également dans un projet pédagogique. Ses enseignements doivent contribuer à élargir les horizons géographiques et culturels des élèves et étudiants, quel que soit leur degré de spécialité. Ils s’intègrent dans l’orientation transnationale des enseignements d’histoire et d’histoire de l’art à l’ENS.

Programme des cours d’Ana Paula Simioni à l’ENS, mois de janvier 2016

« Du Brésil à la France, de la France au Brésil : un siècle de relations artistiques.
Une approche politique, sociale et esthétique (1816-1922) »

Les conférences d’Ana Paula Simioni visent à discuter comment le modèle artistique français a été importé et absorbé de façon dynamique par le Brésil, dans quelques moments historiques spécifiques, entre 1816, date de la Fondation de l´Academia Imperial de Belas Artes par un groupe d´artistes d´origine française invités par le gouvernement portugais établi au Brésil, et la Semaine d´Art Moderne de 1922, où l’histoire de l’art note l’apparition au Brésil d’avant-gardes de type européen.

L’approche part de l’étude des projets politiques et esthétiques des élites « natives », qui ont fait de Paris le centre rayonnant du binôme « modernisation » et « civilisation ». La circulation des modèles artistiques et culturels français pour une nation qui cherchait à constituer une langue, une culture et une symbologie propres, met en évidence la manière créative dont les « périphéries » s´approprient et re-signifient les pratiques artistiques, les modèles esthétiques et les sens politiques qu’ils apportent avec eux.

Loin de se limiter à une approche bilatérale, le cours intégrera l’importance des enjeux locaux (Rio/São Paulo) et géopolitiques (positionnement vis-à-vis des autres pays d’Amérique latine, des États-Unis, du Portugal), dans la « construction parisienne » de l’histoire de l’art au Brésil.

Les séances auront lieu les mardi 5, 12, 19 et 26 janvier 2016, de 10h30 à 12h30 en Salle des Actes, 45 rue d’Ulm. Entrée libre. Les cours ont lieu en langue française.

  • Séance 1. mardi 5 janvier
    Une académie pour une jeune nation : La "Mission Artistique Française"
    et la formation de l’Académie Impériale des Beaux-Arts au Brésil : importations et re-signification des modèles académiques françaises en Amérique (1826- 1863)
  • Séance 2. mardi 12 janvier
    Apogée et crise des héros nationaux :
    les générations de 1879 et 1884 et la circulation des modèles français dans la seconde moitié du XIXe siècle brésilien
  • Séance 3. mardi 19 janvier
    Première République brésilienne et Troisième République française : dialogues et dissonances
    dans l’importation de modèles au cours de la Belle Époque au Brésil (1889-1922).
  • Séance 4. mardi 26 janvier
    La dimension internationale des avant-gardes nationales : artistes brésiliens à Paris dans les années 1920
    , les enjeux pour la consécration d’une "modernité périphérique".

Documents bibliographiques

Elaine Dias, « Les artistes français au Brésil au XIXe siècle : l’Académie des beaux-arts et la formation de la collection nationale de peintures de Rio de Janeiro », dans Roberta Panzanelli et Monica Preti-Hamard (dir.), La Circulation des œuvres d’art – the Circulation of Works of Art in the Revolutionary Era 1789-1848, Rennes, Presses universitaires de Rennes – Getty Research Institute, p. 267-280.

PDF - 7.4 Mo
Elaine Dias, « Les artistes français au Brésil au XIXe siècle ...

Bibliographie générale

PDF - 765.9 ko
Bibliographie des 4 séances
  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS