Département Enseignants Enseignements Recherches Colloques Elèves
> Enseignements > Séminaire interdisciplinaire

Séminaire interdisciplinaire

« La connaissance sensible : cinéma, arts, sciences et lettres »
Autour de Noé Soulier, danseur et chorégraphe, philosophe et "archéologue du geste".
Mardi 28 Février de 18h-20h

La connaissance sensible : cinéma, arts, sciences et lettres
Frédérique Aït-Touati (CNRS), Emanuele Coccia (EHESS), Alice Leroy (ENS de Lyon)
Annuel, 6 ECTS
Code GPS : ARTS-MM-HAECAL2-A

Depuis quelques années, la frontière épistémologique entre les arts, les sciences de la nature et les sciences humaines et sociales est remise en question par les acteurs de divers champs disciplinaires. De plus en plus émancipées du fétichisme rhétorique qui avait jusqu’alors limité leur expression aux modèles discursifs de la monographie ou de l’essai avec notes de bas de pages, les sciences humaines et sociales s’ouvrent aujourd’hui à d’autres registres d’expressions : on peut exprimer un problème « scientifique » à travers une pièce de théâtre, un film, une BD ou un roman. D’un autre côté, les arts contemporains se conçoivent de plus en plus comme une forme spécifique de « sciences sociales » : ils ne se limitent pas à la production d’œuvres ou d’objets matériels, mais engagent avec les mondes naturels et sociaux des relations qui s’expriment sous une forme sensible. Depuis le fameux article d’Appleton en 1953 sur l’expérience élégante, les sciences naturelles ont elles aussi une certaine tendance à mesurer leurs résultats à l’aune de catégories esthétiques. C’est sur le territoire du sensible que ces hybridations se produisent : loin d’être la matière première que tout acte cognitif est obligé de réélaborer pour formuler une vérité, le sensible est plus exactement le médium universel de toute forme de connaissance. Le séminaire invitera des artistes et des scientifiques travaillant aux frontières des arts, des sciences de la nature et des sciences humaines et sociales, dans la mesure où leurs œuvres au carrefour de l’esthétique et des sciences explorent de nouvelles formes de connaissance sensible.

DEUXIÈME MARDI DE CHAQUE MOIS, 17H-20H. 8 SÉANCES DE 3 HEURES, EN ALTERNANCE À L’ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES ET À L’ENS.
PREMIÈRE SÉANCE : JEUDI 10 NOVEMBRE
VALIDATION : DOSSIER ÉCRIT.

Prochaine séance

Mardi 28 Février de 18h-20h, au 29 rue d’Ulm, Salle 236 (2ème étage).

Autour de Noé Soulier, danseur et chorégraphe, philosophe et "archéologue du geste".

"L’intérêt d’une expérience artistique ne peut être réduit à ce qu’elle nous apprend. Si certaines pratiques artistiques se donnent comme objectif de produire des connaissances -qu’elles soient perceptives, sociologiques ou métaphysiques- c’est alors le plus souvent la manière dont on fait l’expérience de ces connaissances et dont elles nous affectent, plus que ces connaissances elles-mêmes, qui est en jeu. [...] La façon dont on perçoit et dont on est affecté par les événements entre en interaction de multiples manières avec les différentes conceptions que l’on peut en avoir. il n’y a pas uniquement un mouvement ascendant depuis l’expérience des choses jusqu’à leur conceptualisation. Le mouvement contraire, de la conceptualisation à l’expérience, est tout aussi important. [...] Ces différentes manières de concevoir l’événement fonctionnent comme autant d’outils pour moduler sa propre expérience."

Mardi 28 Février
18h-20h
ENS - 29, rue d’Ulm, Salle 236 (2ème étage).

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS