Département Enseignants Enseignements Recherches Colloques Elèves

Mai 2010 : Angela Miller (univ. de Washington), professeur invitée dans le cadre du programme "DIALOGUES TRANSATLANTIQUES" financé par la Terra Foundation for American Art

Au mois de mai 2010, Angela L. Miller, professeur à l’université Washington (St. Louis), est l’invitée du programme Terra d’enseignements et de recherches sur les dialogues artistiques transatlantiques (Ecole normale supérieure / univ. Paris Ouest Nanterre La Défense / univ. de Tours, financé par la Terra Foundation for American Art).

Angela L. Miller enseigne et travaille sur l’histoire culturelle de l’art américain des xixe et xxe siècles. L’intéressent, plus particulièrement : la culture visuelle de ces époques (panoramas, dessins animés, bandes dessinées, photographie), le spectacle et les questions visuelles à l’époque du Gilded Age (1865-1900) et de la fin de siècle ; la contribution des arts visuels à la construction nationale américaine ; le monde atlantique au début du xxe siècle ; le premier modernisme américain ; et l’histoire culturel des arts entre les deux guerres mondiales. Elle est connue pour les publications suivantes : Empire of the Eye : Landscape Representation and American Cultural Politics, 1825-1875, Cornell University Press, 1993. Ce livre a été couronné par le John Hope Franklin Prize décerné par l’American Studies Association (1994) et par le Charles Eldredge Prize décerné par le Smithsonian Institute (1995) ; et American Encounters : Art, History, and Cultural Identity (Prentice-Hall, 2007). Plus d’informations sur http://artsci.wustl.edu/ artarch/sections/faculty/miller.html et sur http://www.terraamericanart.org/news/press?key=1549.

Programme d’Angela L. Miller
durant son séjour de professeur invité

Toutes les interventions se feront en anglais. L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles.

Mercredi 5 mai 2010, de 15h à 17h, université de Nanterre, salle des conférences du bât. B, conference magistrale : “Worldly skepticism and the urbane moment in American arts between the wars" – ou l’histoire d’un autre Modernisme, non-nationaliste, dans l’entre-deux-guerres, ses formes et ses pratiques.

This talk will use the ideas of Kenneth Burke, a key figure of the intellectual left between the two world wars, to frame the work of Gerald Murphy and others whose art toyed with identity, the fixity of gender, and philosophical certitudes, in the face of the deeper unsettling of culture that preceded World War II. This form of "late modernism" in many ways anticipates the postmodern turn in its awareness of how language and signs frame our understanding of the world. I will end by considering how the resulting skepticism toward fixed meanings was a politically enlightened position in a period of retrenching nationalisms.

 

La conférence sera suivie d’un cocktail et elle a reçu l’aimable soutien des institutions suivantes : Terra Foundation for American Art, ENS de Paris, INHA, université de Paris Ouest Nanterre La Défense.

Lundi 10 mai 2010, 11h30-13h  : ENS de Paris, 45 rue d’Ulm, Salle des Actes :
The emergence of the avant-garde in the U.S. in the 1950s : John Cage, Robert Rauschenberg, and Jasper Johns, Part 1.

Les deux séances s’intègrent dans la problématique des cours de Béatrice Joyeux-Prunel sur la fin des avant-gardes après 1945, et plus spécifiquement sur la question du renouvellement des modèles avant-gardistes hérités de la fin du XIXe et du début du XXe siècle par les générations artistiques américaines des années 1950 et 1960. 

- Mardi 11 mai 2010, INHA, 2 rue Vivienne, Paris,  : conference publique : “Nature’s History : Nineteenth-Century American Landscape Art and Environmental Thinking”

What do we learn from the great works of nineteenth century American landscape painting, examined through the lens of contemporary environmental concerns ? How did landscape art shape and reflect public attitudes toward nature, place, and nation ? Did Americans 150 years ago worry about sustainability, or consider the human impact on the natural world ? Did nature ever carry its own authority in their eyes, apart from human intentions and ambitions ? This lecture will focus on nineteenth century American landscape art, discussed alongside a range of American cultural voices from the nineteenth century.

- Lundi 17 mai 2010, 11h30-13h : ENS de Paris, rue d’Ulm, salle des Actes :
The emergence of the avant-garde in the U.S. in the 1950s : John Cage, Robert Rauschenberg, and Jasper Johns, Part 2.

Les deux séances s’intègrent dans la problématique des cours de Béatrice Joyeux-Prunel sur la fin des avant-gardes après 1945, et plus spécifiquement sur la question du renouvellement des modèles avant-gardistes hérités de la fin du XIXe et du début du XXe siècle par les générations artistiques américaines des années 1950 et 1960. 

 

- 20-21 mai 2010, INHA et Terra Foundation for American Art : participation aux journées d’études « Current problematics in transatlantic art histories » : « The German Connection : Expressionism in Germany and the U.S. before World War I »

This paper will consider the ways in which German expressionism –especially that of Der Blaue Reiter and Franz Marc—fused with the influence of the nineteenth century American romanticism to shape the early work of Marsden Hartley during his Berlin years. I will also look at the impact German ideas about culture and nation had on Alfred Stieglitz, the influential promoter of modern art, and the manner in which emerging avant gardes in NYC humorously deflated Stieglitz’s brand of mystical and charismatic modernism.

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS